Pose de prefusion intraveineuse : technique de soins infirmiers

La pose de perfusion intraveineuse se réalise selon un procédé précis afin de respecter des règles d'hygiène et de sécurité essentielles, ainsi que pour fournir un maximum d'efficacité au traitement administré en intraveineux.

Matériel à préparer sur votre chariot

Prépration de la perfusion

L'infirmier ne devrait pas préparer une perfusion à l'avance, mais seulement au moment de poser la perfusion ou de changer les poches afin d'éviter de confondre les préparations avec celles d'un autre patient et d'autres erreurs dramatiques. Vérifiez toujours sur chaque emballage (tubulure, traitement etc): Il u a plusieurs types de perfusions que l'infirmier pose. Les poches "toutes prêtes", comme le G5% qui est une solution avec du glucose à 5% ne nécessitant aucune préparation, on peut la poser directement. Par contre les traitements antibiotiques et bien d'autres demandent d'injecter une poudre ou une ampoule de solution liquide dans une perfusion de Nacl ou G5% selon les molécules et selon les prescriptions. Dans ce cas, après s'être lavé les mains, on prélève à l'aide d'une aiguille à intramusculaire (verte) en général, du liquide dans la poche de NAcl ou autre. On l'injecte dans l'ampoule contenant la poudre, on secoue sans enlever l'aiguille puis on aspire le mélange dans la seringue pour le réinjecter dans la perfusion. Les ampoules et sites d'injection / ponction doivent être manipulés avec des compresses stériles afin d'éviter toute contamination des produits à injecter. La perfusion se prépare sur la paillasse, dans la salle de soin, puis est déposée dans un plateau préalablement désinfecté qui sera ensuite posé sur le chariot de soins destiné au seul patient et préalablement désinfecté.

Pose de perfusion intraveineuse : technique

Présentez-vous et expliquez au patient la raison de votre venue. Invitez-le à s'installer confortablement pour pouvoir se détendre pendant les quelques minutes de la durée du soin. En position allongé ou assis, comme pour une prise de sang sauf que vous piquerez de préférence sur le bras, ou sur la main car le pli du coude risque de couder le cathéter et d'empêcher le bon écoulement du produit.

Risques et surveillance d'une perfusion IV