Calcémie : normes, intérêt et interactions avec la vit D.

resultats-iono

La calcémie (calc = calcium + émie = sang) est le taux de calcium dans le sang. Elle est étudiée pour prévenir divers problèmes de santé comme l'ostéoporose chez les personnes âgées. Son influence sur le fonctionnement de l'organisme est multiple bien que la plupart d'entre nous ne connaissent que ceux qui concernent le développement osseux. Le calcium joue un rôle important pour éviter les problèmes cardiaques et les lithiases (calculs) rénales. On mesure toujours la vitamine D en parrallèle car la vit D est essentielle pour la bonne assimilation du calcium par les os. D'autre part, la vitamine D joue aussi bien d'autres rôles : prévention du cancer du sein, du diabète...

Normes de la calcémie

2.2 et 2.6 mmol/l
Si le patient présente une hypocalcémie (manque de calicum), il présente un risque de fracture. Or, les personnes âgées étant déjà physiologiquement prédisposées à la fracture (ostéoporose, fonte musculaire), les médecins veillent à ce que leur calcémie soit la plus équilibrée possible.
Si le patient est en hypercalcémie (excès de calcium), il risque un jour ou l'autre d'avoir des calculs rénaux.

Norme de la vitamine D (dosage 25-hydroxyvitamine D)

75 nmol/l ou 30 ng/ml
Un manque de vitamine D est révélateur de pathologies comme l'hypothyroïdie, l'insuffisance rénale ou hépatique, l'alcoolisme... Les études récentes montrent qu'un manque de vitamine D engendre plus de risques de subir un cancer du sein ou un diabète et sans doute bien plus que ce qu'on sait à ce jour. C'est donc la mode actuellement en médecine, de prescrire de la vitamine D aux enfants, aux adultes, aux seniors, car on considère que cela est un complément essentiel à l'équilibre de la santé.

Est-ce suffisant pour une santé osseuse optimale ?

Quand la pub dit "calcium et vitamine D, pour des os solides, c'est gagné!", faut-il la croire ?? En réalité, votre enfant a beau boire du lait ou consommer des produits laitiers vantés pour leur teneur idéale en calcium et vit D, cela ne l'empêche pas de risquer la fractuer, surtout s'il manque d'autres nutriments comme la vitamine C, B6, A, K.

Pour conclure, comme toujours, les préjugés sur les bonnes conduites alimentaires, mêmes s'ils proviennent des études scientifiques sont toujorus à relativiser. La preuve, on nous dit aujourd'hui que le beurre est bon pour la santé alors qu'on nous le déconseillait il y a encore quelques années ! La bonne solution est comme toujours, de manger varié, équilibré et de cuisiner soi-même.